SF

Chronique # 06 : Robopocalypse – R.H. Wilson

29746924_363568587475955_1132467070_o.jpg

Robopocalypse : Résumé

Nous avons crée une nouvelle intelligence artificielle. Elle a décidé de nous éliminer pour sauvegarder la planète.

Commencant par vos téléphones portables, vos GPS et Internet. Puis, elle prend contrôle des jouets de vos enfants…

La guerre contre nos propres machines est en marche. A nous de résister !

Sachez au moins ceci : Mon espèce n’est pas là pour éradiquer, mais pour vous sauver.

Mon avis :

Autant le dire tout de suite, c’est le genre d’histoire que j’adore, si effrayante et si ancrée dans notre réalité… Rien que d’avoir vu la couverture et lu le résumé, j’étais emballée !

Lecture agréable et sympathique ( malgré quelques longueurs selon moi ), présentée de manière différente de ce qu’on a l’habitude de voir en SF. On découvre la montée révolutionnaire des robots par le biais de témoignages et d’anecdotes enregistrées aux quatres coins du monde par les intelligences artificielles. Tous ces faits on été rassemblés dans une étrange boîte noire que Cormac va déchiffrer afin de réveler au monde, la véritable histoire de cette guerre.

Je reste cependant mitigée !

 

lhistoire :

Un scientifique de renom a mis au point une IA bien plus évoluée que toutes celles qu’il à façonnés précédemment. Malheureusement, cette dernière, est loin d’être un simple ordinateur, et estime que l’homme n’est pas indispensable à la nature. De plus, l’IA décrète être l’Evolution logique de l’homme, la race humaine est désormais obsolète. Cette intelligence artificielle, Archos, se lance dans l’élimination des humains, et rassemble avec elle tout ses confrères ( toutes les machines électroniques de la vie quotidienne comme militaire ). C’est bien connu, l’union fait la force.

L‘histoire se présente sous une forme peu habituelle. Un peu comme un recueil de témoignages et le livre se divise très distinctement en 4 parties : l’Avant-Guerre, Le moment déclencheur, la Guerre et la fin de la Guerre.

Chaque chapitre possède donc un narrateur différent ( il doit y en avoir une dizaine ) et nous apprend un événement ayant contribué à cette guerre robot-humain.

Cormac, découvre une étrange boîte noire sous terre. Celle-ci renferme de précieuses informations. Elle est pleine d’enregistrements audios et vidéos des causes et conséquences de la guerre dont ils viennent de sortir. Cormac se sent donc investi d’une mission, déchiffrer les messages de cette drôle de boîte pour réveler la vérité au monde entier ! D’où cette présentation de l’histoire peu habituelle.

Les différents narrateurs finissent tous par se retrouver au fur et à mesure de l’histoire et vont s’allier contre le géant Archos. Jusqu’à aller mener le combat ultime contre lui.

L‘univers post-apocalyptique est bien planté, assez façilement représentable et très proche de notre époque finalement. Le livre est teintée de beaucoup de touches de réalismes parfois effrayantes. Je dois avouer avoir surtout aimé toute la première partie, simple enchaînement de faits anecdotiques où divers robots ménagers commencent à devenir haineux envers leurs propriétaires.

Pour moi, les évènements s’enclenchent assez bien même si certains passages m’ont fait ressentir certaines longueurs. La plume de l’auteur est plutôt sérieuse, finalement en accord avec le sujet.

Vous autres humains, êtes des machines biologiques conçues pour crées d’autres outils intelligents. Vous avez atteint l’apogée de votre évolution. Toute l’existence de vos ancêtres, l’apparition et la chute de vos civilisations, chaque bébé rose et joufflu – tout vous a conduits ici, maintenant, en ce jour où vous avez accompli le destin de l’humanité en créant son successeur. Votre espèce vient d’expirer. Vous avez terminé ce pourquoi vous étiez conçus.

les personnages :

Pour le coup, ils me semblent insignifiants. Je ne me suis pas du tout attachée à eux, car pas le temps. Le rythme d’action dans l’écriture est très soutenu du coup, il se passe tout le temps quelque chose. J’ai comme l’impression que, ça emêche la sympathie pour les personnages. Pas le temps de se mettre à leur place, de s’identifier à eux.

Ils n’ont pas spécialement de caractéristiques qui m’ont marqués. En fait, ils étaient plutôt un prétexte pour moi. Toute la partie intéressante du livre se trouve dans l’évolution de la conscience des IA et le renversement de l’humanité par sa propre création.

POUR FINIr :

♥♥♥♥♥

 

Lecture sympathique mais pas transcendante. J’aimerais tout de même lire le 2ème tome ( Robogenesis ) même si j’avoue me demander ce qu’il peut bien raconter de plus. Effectivement, Robopocalypse se suffit à lui-même.

Sans spoiler, la fin n’est pas ouverte, et clairement exprimée. Dommage qu’il y ait quelques longueurs dues au « trop-plein » d’action ( pour ma part ), du coup on ne s’attache pas vraiment aux personnages. J’avais parfois l’impression de lire un recueil de témoignages documentaires si le monde avait été autrement.

On peut donc dire que c’était une lecture « neutre ». Je suis partagée, et le qualifierait dans le juste milieu : ni trop bon, ni trop mauvais 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s